Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)





Mon adresse msn : s0nge_AT_hotmail.com (avec le chiffre 0 à la place de la lettre o)

Pour ceux qui souhaiteraient recevoir régulièrement de mes nouvelles dans ma lettre d'information ...

S'inscrire
Se désinscrire

Consulter mes précédentes newsletters
***
Télécharger les polices de mon joueb en cliquant

***
Si vous souhaitez me laissez un petit mot, un plus long, obtenir des images en taille non réduite (précisez le n° des articles) ou pour tout autre demande ou remarque, cliquez


brigetjones30 : ♥ ♥ ♥ Bonne année!!! Cher Songe...!
Songe : Merci Briget, je t'en souhaite tout autant :)
penseeenvrac : RENCONTE JOUEB [Lien]
Celsius42 : Je reviens ici et je découvre que j'ai un flambant "NEW" rouge à côté de moi, quel honneur :)
Songe : Je te le laisse encore 2 mois et après tu rejoins les dinosaures du dessus :)
Celsius42 : en fait, j'aime bien être le seul avec son petit mot de couleur.
Nina : Juste de passage pour te souhaiter un joyeux anniversaire ...Ça fait plus d'un an que je lis tes écrits, sans laisser de traces ^_^.... Georges Brassens avait raison, "ce qu'il faut de malheur pour écrire la moindre chanson" ! Si le chagrin est toujours trop envahissant, au moins il permet chez certains une belle créativité !!! Je te souhaite de ne pas avoir envie d'écrire trop souvent, sauf si c'est pour nous offrir des élans de joie !!! Si je t'encourage à écrire, jamais je ne souhaiterais que tu sois triste pour arriver à écrire de bien belles choses .
Songe : La plupart du temps les beaux moments se vivent et les tristes s'écrivent, c'est ce qui fait soit regretter l'écriture soit jalouser la vie dans les entre-deux, quand l'intensité n'est là ni pour se vivre pleinement ni pour apporter suffisamment d'inspiration. Mais heureusement il y a le souvenir et le ressenti pour ressusciter les peines et les joies et s'en imprégner suffisamment pour qu'il y ait de l'encre à l'encrier :) Merci d'avoir mis un peu d'encre ce soir dans le mien, ça m'a donné envie de me souvenir que j'aime écrire :)

Réagir :
Nom
Adresse web
Blogroll

Joueb

Vendredi
Alezia
Megalomania
BarJac (suspendu)
Lili-la-tigresse (suspendu)
Antigone
Inola
Blue Light (suspendu)
Ryne (suspendu)
Sunshine
Nyme
Impassesud
Kohva
Choupinette
Shadedly (suspendu)
Gamin
Briget
Castor
Alecska
LSR (un douloureux fake)
Kroline
Exvag
Addy (suspendu)
NikkO
QasU (suspendu)
Pak
Fabinou
Phérine
Vador (suspendu)
Yamael
Aesthyn
Sonsha
Leana
jny
Struggle
Homme de l'ombre
Le monde du veilleur (suspendu)
Le veilleur (suspendu)
Le Veilleur sur Sweet-dreams (suspendu)
Annie (suspendu)
Becassine (suspendu)
Manouch (suspendu)
Hylst
Funambule (suspendu)
Ode (suspendu)
Zelia
Elfe-en-moi
Ezekiel
Ezekiel-Kentin (suspendu)
Liloupop
Calimera (suspendu)
Kyra
Titine dessinatrice
Nélie
Babao
Abyssia
Bubblegum
Chrysalide
Melpomène (suspendu)
Bubblegum
Bouclette-Charnel
Armony
Gribouillon (suspendu)
Els (suspendu)
Lueur
Lueur (suspendu)
Nothing more
Pierre Desiles
Elfe Magique (suspendu)
Petit Renard
Enya (suspendu)
Tchenrezi
Era
Cassy
Geisha (suspendu)
Nolann
Anonyme-76
Katja
Nbishop
Caramba el Mundo
Feerange
Destinee (suspendu)
Rêves de Destinee (suspendu)
Nora
Nephtys
Frenegonde (suspendu)
Lissadell (suspendu)
L'ombre de cette fille
Soleil en manteau de neige
Soleil en manteau blanc
Epsilon
Rose-blanche
Lunaire (suspendu)
Pierrot le ouf
Sibylle
Sibylle (suite)
Piou
Cécile (qq années après)
Zoublitou
Zoublitou (suite)
Zoublitou (suite)
Cathy-
Jean-Jacques
Petit-Demon (suspendu)
Drink
Tigraque
Barbara
Entre-nous (suspendu)
Angel
Nemesia
Sansvie
Elfe Bleue (suspendu)
Lain
TitedhelFairy
Aliena (suspendu)
Newton (suspendu)
Myel
Estrella (suspendu)
Earane-seregon (suspendu)
Indrae
Indrae (suite)
Boîte à z'images (suspendu)
Dark-ever
Lisenn (suspendu)
Norwanaelle
No future
Alkhazar
Alkhazar (suite) (suspendu)
Zakath Nath
Anelfe
Marggie
JessicaH (suspendu)
Absurdus
Eurydice
She
Mistigrise (suspendu)
Kachoe (suspendu)
Sillan (suspendu)
Nanarie (suspendu)
Pierre de Lune
Color
Moyimiya (suspendu)
Parasitemort (suspendu)
Ophelia
Elfe de lune (suspendu)
Nouvelami (suspendu)
Glace (suspendu)
Torm (suspendu)
Pitseleh
Aphone
Bluedragonfly (suspendu)
Plog
Mr Freeze NEW

* *

Jouebs collectifs

Venus Beauty Institute
C'est-tout-com
Enigmatique
Murmures
La Marelle aux rêves (suspendu)

* *

Canalblog

Vendredi (suspendu)
Elle & Lui
Dess
Era sur Canalblog
Lissadell
Facettes
Abstruse
Epitaphes Lunaires (suspendu)
Mllevie
Altrast

* *

Haut et fort

Les moutons d'Addy (suspendu)

* *

U-blog

Alecska
Phérine
Titine
Backdoor
Teïdy Lou (suspendu)
Le Journal de l'autre
Au pays des loups
LounaB (suspendu)
Tsunami (suspendu)
Ficelle
Fougère
Amantia (suspendu)
Blogsphère
Petit pétale de dahlia (suspendu)
Darkpsy (suspendu)
Eavane (suspendu)
Boule de neige

* *

20six


Nikko
Pak (suspendu)
Blackvador
Antistar
Lissadell
Alaïyarasi (suspendu)
Des moments Com'ça (suspendu)
Fee Gaelle (suspendu)
Edge of Raven

* *

Blogger

Etolane
Human Target
Captain Navarre
Psychedel33t
Deeler (suspendu)
La Chambre noire

* *

Over-blog

Paris-Brest
Alyson

* *

Skynet blogs

Angel-Newborn (suspendu)
Esprit Immortel
Alkiragaiia
Lonewolf
Sparkling Angel
Conscience
Le Doge

* *

Blogs indépendants

Alecska
Alecska.net
Nikko
Msiou
Phérine
Aesthyn
OrangeFruit (suspendu)
Clarisse
Le Coeur Funambule
Addy (suspendu)
Addy (suspendu)
L'inconnu du métro NEW

* *

Bd blogs et Picto blogs

Paprika
Petit pétale de dahlia

* *

Deviantart

Alecska
Sibylle
Funambule

* *

Sites perso

Carole Baudoin
Boule de Neige

* *

Sites perso

Favoris
Autour de l'imaginaire

(Les sites de mes cousins)

La Tannière de la Licorne
Terres de Jeu

*

Miss Mopi
Forêt des Songes
Le Fantastique.net
La fée dans la bouteille
Meluzine
Vox Imagina
Forum Au Royaume des Fées
Forum La Forêt Celtique
Duirwaigh
Le Bois d'Aelinel
Forum Arpentes et Songes

Editions de l'imaginaire

Au bord des Continents

Bye bye amigo ...
Depuis quelques temps je n'ai plus de temps pour rien, ni pour écrire, ni pour lire, ni pour réfléchir, ni pour vivre, profiter,aimer, partager, cultiver, contempler, rajeunir.
Le travail me prend tout, il dévore chaque jour un peu plus mon existence pour en faire un enfer de compromis et de remords. Je choisis entre mon travail et mes amis, mon travail et mes engagements, mon travail et mes convictions, mon travail et mon idéalisme, mon travail et mes sentiments ...

Je suis tendu, fatigué, frustré et révolté. J'en veux à mon patron, à celui qui a été mon ami et que chaque jour je contemple davantage comme un étranger, un froid calculateur qui manipule le bon et le beau pour en faire du rentable. L'amitié est usée à la moelle, tordue dans un sens puis dans l'autre, pour en extirper toute substance de générosité et la mettre au service du sacro-saint projet : la boîte. Une boîte qui devient tristement banale, avec ses maîtres et ses valets, ses lois injustes qui sont celle du plus haut. Quelle tristesse de voir l'ambition dévorante personnifiée sous les traits d'un ami, de voir l'argent et le pouvoir à l'oeuvre, comme une lente corruption qui mange l'âme et le cerveau.

Je n'en veux pas à l'ami d'être faible, je lui en veux d'exploiter l'amitié, de lui demander d'aller au-delà de toutes ses limites. Je lui en veux de cesser d'être ami, d'être compréhensif, tolérant, généreux. De me demander 1h de plus quand j'en ai déjà donné 5 puis 10. De faire miroiter les grandes réalisations du futur qui nécessitent les sacrifices du présent : "aujourd'hui il faut souffrir un peu, mais c'est grâce à ça que bientôt nous pourrons réaliser nos rêves". Mais ça ne marche pas comme ça : on ne construit pas des rêves en piétinant des valeurs, on ne crée pas la communion avec la domination.

Je ne suis plus que tensions et tristesse devant ce gâchis. Je ne m'en veux pas d'y avoir cru, on m'a menti, vendu de la verrerie pour du diamant. C'est l'amitié qui a voulu croire, mais au fond de moi le doute était installé depuis un moment. Il a mûri, s'est affirmé au gré des jours, confirmé par chaque concession intolérable qu'on me demandait, par chaque outrage à nos bonnes volontés, à moi et aux autres amis prisonniers de ce mirage.

Je suis arrivé au bout de mes concessions : les éclats de colères deviennent quotidiens, je me bats pour les conditions de travail des autres, je me bats pour les miennes, je me bats pour ne pas accepter des clients qui vont à l'inverse de mes idées, je me bats pour faire accepter des visions alternatives; mais pour un victoire, j'essuie deux défaites, je lutte contre un moulin, la volonté inflexible d'un pathétique chefton qui pense avoir toujours raison, qui travaille nuit et jour pour construire un empire financier de plus. Je ne veux pas participer à l'engendrement d'un nouveau monstre qui se nourrit de la chair de ses voisins pour grossir invariablement. Très peu pour moi cette boulimie de croissance dans un univers d'obèses tyraniques et criminels.

Demain je serai sans doute pauvre, sans doute encore dans une sorte d'errance, mais je serai resté fidèle à mes idées, et je n'aurai pas du mal à me regarder dans un miroir à mes derniers jours. J'irai voir cet ancien ami dans sa tour de verre, en haut de sa pyramide financière, et je lui demanderai s'il a encore des amis, s'il est heureux là-haut, si loin des autres humains qu'il a laissés derrière lui, et s'il se sent encore droit dans ses bottes quand il contemple ses années de jeunesse, lorsqu'il criait "ni dieu, ni maître", qu'il faisait des conneries la nuit avec ses copains et qu'il avait une chouette copine qu'il a usé jusqu'à la rupture. Peut-être que je resterai en bas, bloqué par son vigile, qu'il m'aura rangé dans la case des importuns, des parasites nuisibles de son passé et qu'il préfèrera ne pas me regarder en face. Ou bien jouera-t-il à l'ami, sortira les grandes phrases qui disent "il fallait bien ça, regarde je finance des écoles avec mes cimétières". Et je me lèverai en lui disant "bye bye amigo, dîne bien avec tes chimères, mes amis m'attendent !".

Allez, encore une page à tourner, encore un moment de doutes, de douleurs, de colère et de déception à vivre; mais il vaut mieux faire les bons choix et en pâtir un temps que ne pas avoir le courage de les faire et les subir longtemps.

Bye bye amigo ... good to see you again amigos ! I missed you ...
Prose de Songe, le Vendredi 5 Septembre 2014, 21:06 dans la rubrique "Journal fragmentaire ...".

Commentaires :

Art-Orange-2012
06-09-14 à 09:07
Ton constat est triste, mais hélas universel quant à la véritable nature de l'humanité.
Je te comprends et je sais qu'il est très difficile de perdre, au fil des expériences douloureuses, cette vision utopique des relations humaines. C'est une question de nature, je pense.
Passe une bonne journée et continue de nourrir si joliment tes mots ;)

 
Addy
08-09-14 à 09:55
Ce constat est triste.
On ne peut pas gagner toutes les batailles, et encore moins celles des autres.
Quel courage tu as de te retrouver. Tu ne le regretteras jamais.

 

Version  Xml 

Modèle de mise en page par Songe.


Subscribe with Bloglines